Montesquieu et le problème philosophique de l’inquiétude Diego Vernazza (EHESS)

Biographie

Diego Vernazza est docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a soutenu en octobre 2011 une thèse de philosophie politique intitulée « Le monde inquiet : Machiavel, Montesquieu et Tocqueville  ». Il a été allocataire et ATER au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron.

Résumé

La notion d’« inquiétude » est généralement définie à la fin du XVIIe siècle par son opposé : la quiétude, la tranquillité, le repos. Or, au moment de reconnaître que cette agitation de l’âme peut avoir des causes et des effets divers, le problème de sa définition devient philosophique. Dans cette communication, je m’arrête sur un certain nombre d’échanges intellectuels qui, à la veille des Lumières, ont progressivement articulé le problème en tant que tel, pour déployer ensuite l’apport singulier de Montesquieu.

texte alternatif