Les Lettres familières du président de Montesquieu. Amitié et familiarité

p. 17-31

Résumé

En 1767, dans un contexte très polémique, l’abbé Octavien de Guasco livre au public les Lettres familières du président de Montesquieu.
Malgré les soupçons qui pèsent sur lui, Guasco s’est révélé un éditeur plutôt fidèle. Le réseau de destinataires comprend le cercle familier des
« amis d’Italie » : des liens à géométrie variable entre les destinataires tissent l’unité d’un groupe de référence. La simplicité de la mise en œuvre,
l’affection des formules de politesse, l’ornement de la louange font de ces lettres une célébration de l’amitié sur un mode mineur, qui n’exclut ni
la plaisanterie, ni l’ironie. La diversité des rubriques est le signe de relations riches et susceptibles de s’épanouir dans de multiples
domaines. La lettre n’est, toutefois, pas ici le laboratoire de l’œuvre même si elle contient des allusions à son élaboration. Un équilibre dans la
distribution topique, dans l’utilisation des ornements se dégage de cet ensemble éloigné des facilités oratoires et de l’ornement. Les Lettres
familières du président de Montesquieu
définissent, sans excès de mise en scène, les traits d’un homme serein et capable d’amitié.

Abstract

In 1767, in a highly polemical context, abbé Octavien de Guasco published his Lettres familières du président de Montesquieu. Despite
doubts about his work, Guasco has proved to be a rather faithful editor. The network of correspondents includes the familiar circle of « amis
d’Italie » : various kinds of connections among them knit the unity of a reference group. The simplicity with which they begin, the affection
of polite formulas, the ornamentation of praise make of these letters something of a celebration of friendship, not devoid of pleasantry and
irony. The variety of topics is the sign of rich relationships that can branch out into multiple domains. Nevertheless, here the letter is not the
laboratory for Montesquieu’s works, even if it dœs contain allusions to their elaboration. The balance in subject matter and in the use of ornamentation which is notable in this anthology is far removed from facile oratorical and decorative recipes. The Lettres familières du président de Montesquieu define without excessive theatricality the features of a man of serenity who was capable of friendship.