Montesquieu

p. 17-31

Résumé

En 1767, dans un contexte très polé­mi­que, l’abbé Octavien de Guasco livre au public les Lettres fami­liè­res du pré­si­dent de Montesquieu. Malgré les soup­çons qui pèsent sur lui, Guasco s’est révélé un éditeur plu­tôt fidèle. Le réseau de des­ti­na­tai­res com­prend le cer­cle fami­lier des « amis d’Italie » : des liens à géo­mé­trie varia­ble entre les des­ti­na­tai­res tis­sent l’unité d’un groupe de réfé­rence. La sim­pli­cité de la mise en œuvre, l’affec­tion des for­mu­les de poli­tesse, l’orne­ment de la louange font de ces let­tres une célé­bra­tion de l’ami­tié sur un mode mineur, qui n’exclut ni la plai­san­te­rie, ni l’iro­nie. La diver­sité des rubri­ques est le signe de rela­tions riches et sus­cep­ti­bles de s’épanouir dans de mul­ti­ples domai­nes. La let­tre n’est, tou­te­fois, pas ici le labo­ra­toire de l’œuvre même si elle contient des allu­sions à son élaboration. Un équilibre dans la dis­tri­bu­tion topi­que, dans l’uti­li­sa­tion des orne­ments se dégage de cet ensem­ble éloigné des faci­li­tés ora­toi­res et de l’orne­ment. Les Lettres fami­liè­res du pré­si­dent de Montesquieu défi­nis­sent, sans excès de mise en scène, les traits d’un homme serein et capa­ble d’ami­tié.

Abstract

In 1767, in a highly pole­mi­cal context, abbé Octavien de Guasco publi­shed his Lettres fami­liè­res du pré­si­dent de Montesquieu. Despite doubts about his work, Guasco has pro­ved to be a rather fai­th­ful edi­tor. The net­work of cor­res­pon­dents inclu­des the fami­liar cir­cle of « amis d’Italie » : various kinds of connec­tions among them knit the unity of a refe­rence group. The sim­pli­city with which they begin, the affec­tion of polite for­mu­las, the orna­men­ta­tion of praise make of these let­ters some­thing of a cele­bra­tion of friend­ship, not devoid of plea­san­try and irony. The variety of topics is the sign of rich rela­tion­ships that can branch out into mul­ti­ple domains. Nevertheless, here the let­ter is not the labo­ra­tory for Montesquieu’s works, even if it dœs contain allu­sions to their ela­bo­ra­tion. The balance in sub­ject mat­ter and in the use of orna­men­ta­tion which is nota­ble in this antho­logy is far remo­ved from facile ora­to­ri­cal and deco­ra­tive reci­pes. The Lettres fami­liè­res du pré­si­dent de Montesquieu define without exces­sive thea­tri­ca­lity the fea­tu­res of a man of sere­nity who was capa­ble of friend­ship.