Un ouvrage de Sebastian Münster, 1551, de la bibliothèque de Montesquieu

Montesquieu possédait dans sa bibliothèque un exemplaire du traité de géométrie et d’horologie du savant humaniste allemand Sebastian Münster :

Rudimenta Mathematica. Haec in duos digeruntur libros, ... prior Geometriae tradit ... Posterior vero omnigenum Horologiorum ... publié par Heinrich Petri à Bâle en 1551.

Il est rentré dans son Catalogue deux fois : n° 1678 bis, qui est biffé, et n° 1772.

Vendu lors de la deuxième vente des livres de la bibliothèque du château de La Brède (lot n° 271), il réapparaît aujourd’hui.

C’est un volume in-folio recouvert de vélin ancien, avec des restes de lacets ; titre et auteur sont inscrits à l’encre en long au dos ; il est illustré de nombreuses figures sur bois dont plusieurs de la deuxième partie sont attribuées à Hans Holbein le Jeune.

Le catalogue de la vente de 1926 mentionne bien la présence de l’ex-libris manuscrit de Montesquieu, mais ne précisait pas les appartenances antérieures.

Sur la page de titre on trouve aussi :

 l’ex-libris manuscrit de Robert Balfour ("R. Balfour"), biffé, qui fut le Principal du Collège de Guyenne de 1602 à sa mort vers 1621 ;

 l’ex-libris manuscrit de Jean-Guy Voysin ("J. Voysin"), conseiller au Parlement de Bordeaux jusqu’en 1643.

Montesquieu possédait plusieurs livres ayant ces provenances, sans que l’on sache comment ils sont arrivés chez les Secondat.

On en connait six ayant appartenu à Balfour et une quinzaine ayant appartenu à Voysin (et un à son fils Pierre).

Parmi ceux-ci deux ont appartenu à Balfour et à Voysin.

Charles de Montesquieu