Montesquieu
 

Une lettre de Montesquieu en vente le 31 mai 2013

Profiles in History (Westlake Village, Canada)

Le brouillon auto­gra­phe d’une let­tre de Montesquieu à Clelia del Grillo, com­tesse Borromée, daté de Turin (et non de Milan, comme annoncé par le cata­lo­gue de vente), le 25 octo­bre 1728, sera vendu le 31 mai 2013 par la mai­son « Profiles in History » (n° 156 du cata­lo­gue).

Ce brouillon, publié au tome XVIII des Œuvres com­plè­tes (n° 327), long­temps conservé à La Brède, avait été publié pour la pre­mière fois en 1914 dans l’édition Gébelin-Morize de la Correspondance (n° 209) ; il l’avait été de nou­veau en 1965, de manière plus fidèle, par Jean-Max Eylaud et Paul Vernière, Dix-sept let­tres de Montesquieu, n° 14 (Paris, Minard, Archives des Lettres moder­nes, ).

Devenu pro­priété de la mar­quise de Moneys, il avait été vendu le 3 mars 1989 à Drouot (n° 195), ce qui avait per­mis à la revue Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie d’en repro­duire un fac-similé par­tiel (n° 7, octo­bre 1989, p. 175).

Le même cata­lo­gue de vente pro­pose une autre let­tre signée de Montesquieu (n° 157). L’écriture n’est pas celle de Montesquieu, ni d’aucun des secré­tai­res qu’on lui connaît.

Mais sur­tout plu­sieurs for­mu­la­tions inci­tent à pen­ser que le Montesquieu, ami de La Chalotais, qui écrit ou dicte cette let­tre, n’est pas le phi­lo­so­phe : alors qu’est évoqué le traité d’Aix-La-Chapelle (1748), il y est notam­ment ques­tion de son pos­si­ble mariage (celui du Montesquieu de La Brède eut lieu en 1715) ; et l’éventualité d’une guerre avec l’Angleterre qu’évoque cette let­tre, sem­ble plu­tôt concer­ner la guerre de Sept ans (1756-1763).

Je for­mule donc les plus expres­ses réser­ves sur l’attri­bu­tion de cette let­tre à Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (1689-1755).

Catherine Volpilhac-Auger
Profiles in History : THE PROPERTY OF A DISTINGUISHED AMERICAN PRIVATE COLLECTOR PART II