Le voyage de Montesquieu Pawel Matyaszewski (invité à l’ENS de Lyon - Lublin)

Biographie

Professeur de Littérature française à l’Institut de Philologie Romane de l’université catholique de Lublin, Pologne, Pawel Matyaszewski est actuellement professeur invité de l’UMR 5037. Spécialiste de la culture littéraire du XVIIIe siècle, il vient de publier la première biographie de Montesquieu en polonais : Podróż Monteskiusza. Biografia przestrzenna (Le Voyage de Montesquieu. Biographie spatiale). Cet ouvrage a reçu le prix spécial du ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur en Pologne.

Résumé

L’ouvrage publié en 2011 ambitionne d’offrir au public polonais la toute première biographie de Charles-Louis de Montesquieu (1689-1755), connu communément sous le nom polonais de Monteskiusz. Il est tout à fait inexplicable, sinon incompréhensible, que l’un des plus grands philosophes de l’Europe des Lumières, pourtant tout aussi célèbre en Pologne qu’ailleurs, n’ait jamais fait l’objet, dans notre pays, d’aucune étude biographique. On connaît très bien son nom que l’on invoque à maintes occasions, moins bien son œuvre que l’on réduit à quelques titres seulement, et encore moins, sinon guère, sa vie que l’on ignore presque complètement. Sans vouloir expliquer les raisons de cet état des choses, à la fois paradoxal et interpellant, que rien ne semble pouvoir justifier, la présente biographie tente de combler cette étrange lacune en ambitionnant de retracer, enfin, pour le lecteur polonais, l’histoire des œuvres et le tableau de la vie de Montesquieu.

Cette dernière peut être facilement divisée, semble-t-il, en trois champs spatiaux constitués par trois territoires géographiques essentiels dans sa biographie, à savoir la Gascogne, Paris et l’Europe. Ces trois espaces topographiques expriment en même temps trois zones culturelles et civilisatrices différentes, la province, la ville et le continent. D’un côté, il s’agit des trois espaces qui se succèdent dans la vie de Montesquieu ; celui-ci naît dans la province gasconne, arrive ensuite, comme un Montaigne ou un d’Artagnan, dans la ville de Paris, afin de se rendre de là-bas à la découverte du continent européen. De l’autre, même si ces trois zones spatiales apparaissent successivement dans la vie de Montesquieu, elles sont pourtant loin de constituer, comme dans un roman à tiroirs, trois unités diachroniques distinctes dans le temps. Au contraire, sans suivre nullement une évolution chronologique consécutive et linéaire, elles s’enchaînent réciproquement et restent tout le temps en rapports d’interaction mutuelle. La biographie de Montesquieu est un voyage permanent, voire un va-et-vient pendulaire continuel entre la province natale et la capitale de la monarchie française, régulièrement interrompu par une exploration viatique personnelle de l’Europe, mais imprégné, sa vie durant, de la fière conviction d’être le citoyen de tout le continent. Ces trois espaces géographiques distincts embrassant plusieurs zones inférieures de moindre étendue, la vie de Montesquieu fait penser à un voyage spiral à travers ces trois unités topographiques fondamentales de son existence, elles-mêmes composées de nombreux cercles concentriques qui s’entrelacent et agissent constamment les uns sur les autres.

texte alternatif