Montesquieu
Biographie

Norbert Campagna est doc­teur en phi­lo­so­phie habi­lité à diri­ger des recher­ches. Il est pro­fes­seur-asso­cié à l’Université du Luxembourg et pro­fes­seur au Lycée de Garçons Esch. Il a publié la mono­gra­phie Charles de Montesquieu : eine Einführung, Düsseldorf, Parerga, coll. « Philosophie und andere Kunste », 2001, 191 p. et une ving­taine de livres consa­crés à la phi­lo­so­phie de l’État et du droit, ainsi qu’à l’éthique de la sexua­lité. Dernière publi­ca­tion en date : L’éthique de la sexua­lité, Paris, La Musardine, 2011.

Résumé

Il est sou­vent convenu de pen­ser que la ques­tion du pou­voir de juger chez Montesquieu se limite à savoir que les juges ne sau­raient être rien d’autre que la bou­che qui pro­nonce les paro­les de la loi et que leur pou­voir est pour ainsi dire nul. Si ces for­mu­la­tions se trou­vent cer­tes chez Montesquieu, on ne sau­rait pour­tant y réduire la pen­sée de notre auteur sur la ques­tion. Il faut, au contraire, ana­ly­ser le pou­voir de juger dans les trois types de gou­ver­ne­ment dis­tin­gués par Montesquieu. Il s’en déga­gera alors une image plus com­plexe et aussi plus fidèle à l’esprit de Montesquieu.

texte alter­na­tif