Montesquieu
Nouvelle publication

Montesquieu, Histoire véritable et autres fictions

Choix et édition par Philip Stewart et Catherine Volpilhac-Auger

ÉDITIONS GALLIMARD folio clas­si­que

MONTESQUIEU

HISTOIRE VÉRITABLE et autres fic­tions

Choix et édi­tion de Catherine Volpilhac et Philip Stewart

folio clas­si­que n° 5334 6,2€€ / 368 pages

En 1737, pour res­tau­rer la morale publi­que, le pou­voir français inter­dit les romans. Montesquieu dé­fend l’idée qu’on trouve au contraire dans les romans le meilleur moyen d’agir sur le monde, d’amé­lio­rer la société et l’indi­vidu. C’est ce qu’il met en pra­ti­que dans ces fic­tions – entre dia­lo­gues, courts romans et contes phi­lo­so­phi­ques –, par le détour de l’Antiquité, la mise en scène d’une atmo­sphère galante, la para­bole.

Sur un mode moins abs­trait, c’est bien l’auteur de L’Esprit des lois que l’on retrouve, le phi­lo­so­phe qui pas­sera sa vie à son­der les prin­ci­pes de la jus­tice et les lois fon­da­men­ta­les qui meu­vent l’Histoire. Grâce à ces fic­tions, le modèle d’une écriture « totale » s’impose : dans la même trame sont incor­po­rés satire sociale et consi­dé­ra­tions mora­les, réflexion poli­ti­que et phi­lo­so­phi­que, le tout sur un ton allè­gre qui per­met de dé­tour­ner en les pas­ti­chant tou­tes les règles des gen­res. Montesquieu res­ti­tue ainsi à la lit­té­ra­ture la fonc­tion sociale qui lui revient.

Histoire véri­ta­ble

Mes pen­sées (extraits)

Contes tirés des Lettres per­sa­nes

Lettres de Xénocrate à Phérès

Dialogue de Sylla et d’Eucrate

Dialogue de Xantippe et de Xénocrate

Lysimaque

Arsace et Isménie

Le Temple de Gnide

« La lec­ture des romans est dan­ge­reuse sans doute. Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Plût à Dieu que l’on n’eût à ré­for­mer que les mau­vais effets de la lec­ture des romans ! »