Montesquieu
 

New York, 20 février 2020 : vente d’une lettre de Montesquieu à sa fille Denise

Swann Galleries

Swann Galleries pro­pose à la vente le 20 février 2020 (Sale 2530, lot n° 148) une let­tre de Montesquieu à sa fille Denise, datée du 20 mai 1744.

Il s’agit de la let­tre n° 562 dans l’édition des Œuvres com­plè­tes, tome XIX. Elle n’avait pu être éditée qu’en repro­dui­sant la pre­mière publi­ca­tion, celle de Gébelin-Morize en 1914, d’après l’ori­gi­nal alors conservé dans les archi­ves de La Brède, qui avait dis­paru depuis. Comme beau­coup de let­tres fami­lia­les qui n’ont pas été dis­per­sées lors de la grande vente de manus­crits de Montesquieu de 1939, celle-ci a dû res­ter en pos­ses­sion des des­cen­dants de Denise de Secondat.

Elle est de la main du secré­taire L, ce qui per­met d’étendre la durée de son ser­vice auprès de Montesquieu (jus­que-là, son inter­ven­tion la plus tar­dive était datée du 4 avril 1744 : voir Ms 1913/17, let­tre n° 560).

L’esti­ma­tion (3 000 - 4 000 $) paraît élevée pour une let­tre non auto­gra­phe ; l’authen­ti­cité en sem­ble en tout cas indis­cu­ta­ble.

En revan­che, cela pour­rait ne pas être le cas pour une let­tre ven­due en mai 2017 par la même mai­son. Cette let­tre sup­po­sée auto­gra­phe de Montesquieu (elle est d’une main que nous ne reconnais­sons pas, et en aucun cas de celle de Montesquieu), datée du 9 octo­bre 1748 et adres­sée « au mar­quis de Palarin », était esti­mée entre 1 500 et 2 500$ ; elle a été ven­due (Sale 2446, lot n° 387) au prix de 4 420$ (frais com­pris).

Elle était déjà pas­sée en vente en 2012 à Berlin chez Stargardt, qui l’avait fina­le­ment reti­rée : voir nos remar­ques à ce sujet.

Catherine Volpilhac-Auger

Je remer­cie Gabriel Sabbagh, Nadezda Plavinskaia, Philip Stewart.

Swann Galleries, Sale 2530