Montesquieu
 

Nouvelle édition du Dictionnaire Montesquieu

Sous la direc­tion de Catherine Volpilhac-Auger

avec la col­la­bo­ra­tion de Catherine Larrère

Traduction en anglais de Philip Stewart

Plus de deux cents arti­cles pour envi­sa­ger tous les aspects de la pen­sée, de la vie et de l’œuvre de Montesquieu, à la lumière des recher­ches les plus récen­tes.

Une équipe inter­na­tio­nale de près de cin­quante auteurs, his­to­riens, phi­lo­so­phes, lit­té­rai­res, juris­tes, poli­tis­tes, ont tra­vaillé sous la direc­tion de Catherine Volpilhac-Auger, avec la col­la­bo­ra­tion de Catherine Larrère, avec laquelle le pro­jet a été défini et qui a contri­bué à la pre­mière édition (2008).

Une édition nouvelle

Cinq ans après la pre­mière édition du Dictionnaire électronique Montesquieu (février 2008) est venu le temps de la mise à jour, car ces cinq années ont vu la publi­ca­tion de nom­breux ouvra­ges, dont il fal­lait ren­dre compte pour res­ter fidèle à l’esprit de ce Dictionnaire : met­tre à la dis­po­si­tion du public les acquis les plus récents de la recher­che.

L’essen­tiel en est dû aux Œuvres com­plè­tes de Montesquieu, dont ce Dictionnaire cons­ti­tue un pro­lon­ge­ment essen­tiel. Depuis février 2008, qua­tre nou­veaux volu­mes ont vu le jour et deux autres sont venus à échéance et bien­tôt sous presse. De ces quel­que trois mille pages, il fal­lait ren­dre compte.

De sur­croît, l’entre­prise des Œuvres com­plè­tes est suf­fi­sam­ment avan­cée pour que soient uti­li­sés et exploi­tés les volu­mes à venir, dont le texte a d’ores et déjà été établi. On ne trou­vera donc plus aucun ren­voi à des éditions anté­rieu­res : le texte des Œuvres com­plè­tes en cours (Voltaire Foundation, puis ENS Éditions / Classiques Garnier) fait désor­mais réfé­rence.

Rares sont les arti­cles de la pre­mière édition qui n’ont pas béné­fi­cié des pro­grès récents dus aux Œuvres com­plè­tes, aux­quel­les s’ajou­tent de nom­breu­ses publi­ca­tions (col­lo­ques, thè­ses, mono­gra­phies, arti­cles) qui ont per­mis la mise à jour des connais­san­ces et l’actua­li­sa­tion des biblio­gra­phies. De tels tra­vaux ont eu également pour consé­quence d’enri­chir le Dictionnaire de nou­veaux arti­cles aux­quels d’autres encore vien­dront s’ajou­ter au fil des mois, grâce à la sou­plesse qu’offre une édition en ligne.

A Montesquieu Dictionary

Mais la prin­ci­pale nou­veauté de l’édition 2013 est qu’elle est désor­mais entiè­re­ment acces­si­ble en anglais.

http://dic­tion­naire-mon­tes­quieu.ens-lyon.fr/en/home/

C’est un nou­veau public qui est ainsi visé, pour qui Montesquieu fait par­tie d’un patri­moine intel­lec­tuel et cultu­rel qui dépasse les fron­tiè­res de la lan­gue fran­çaise. Le Dictionnaire électronique Montesquieu, devenu en 2013 Dictionnaire Montesquieu sans chan­ger d’esprit, se donne ainsi de nou­veaux moyens et un nou­vel hori­zon.

Le Dictionnaire Montesquieu est publié dans le cadre des recher­ches menées autour de Montesquieu au sein de l’Institut d’his­toire de la pen­sée clas­si­que, UMR 5037. D’autres publi­ca­tions et pro­jets sont dis­po­ni­bles sur le site de l’équipe Montesquieu : http://mon­tes­quieu.ens-lyon.fr

Dictionnaire Montesquieu