Réflexions sur le caractère de quelques princes

Un manuscrit exceptionnel en vente chez Sotheby’s 26 novembre 2013

Un des deux derniers manuscrits de Montesquieu encore en mains privées (le second, Souvenirs de la cour de Stanislas Leckzinski, ne consiste qu’en de sommaires notes et remarques), avait disparu après 1957 (vente Drouot) : il s’agit des Réflexions sur le caractère de quelques princes et sur quelques événements de leur vie, ouvrage capital pour la formation des idées de Montesquieu.

Rédigé entre 1731 et 1734, il témoigne de son intérêt pour l’histoire comme matière de la réflexion politique, avant même les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, et de sa méfiance envers les princes dits « politiques » : il s’agit aussi en cela d’une étape décisive dans son cheminement intellectuel.

http://dictionnaire-montesquieu.ens...

Ce manuscrit réapparaît aujourd’hui : la nouvelle est de première importance, car après une publication en 1892, il n’a plus jamais été à la disposition des chercheurs. Toutes les éditions qui sont parues depuis (y compris celle des Œuvres complètes, t. IX, 2006) ont dû se contenter de reprendre la première.

Or ce document présente toutes les caractéristiques d’un véritable manuscrit de travail ; le descriptif (pdf ci-dessous) confirme l’analyse des éditeurs de 1892 : ses soixante-huit pages sont entièrement autographes et présentent maints repentirs, ratures et corrections, dont une page entièrement biffée.

Le Département des Livres et Manuscrits de Sotheby’s Paris le proposera à la vente le 26 novembre 2013, parmi un ensemble très choisi de livres et manuscrits anciens.

Estimation : 150 000-200 000 €.

Nous reproduisons, avec l’aimable autorisation de son auteur, le descriptif complet de ce manuscrit, tel que le présente la maison Sotheby’s.

Re_flexions_Ms_Sotheby_s.pdf (PDF - 105.5 ko)
Re_flexions_Ms_Sotheby_s.pdf