Montesquieu
 

Nouvelle publication : Richard Spavin, Les Climats du pouvoir. Rhétorique et politique chez Bodin, Montesquieu et Rousseau

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2018

R. Spavin, Les Climats du pou­voir. Rhétorique et poli­ti­que chez Bodin, Montesquieu et Rousseau

Oxford University Studies in the Enlightenment 2018:03

ISBN 978-0-7294-1207-0, x+262 pages, £65.00

Les ana­ly­ses fon­dées sur l’envi­ron­ne­ment, qui font du ter­rain ou de la tem­pé­ra­ture des fac­teurs expli­ca­tifs de la diver­sité humaine, domi­nent les dis­cours anthro­po­lo­gi­ques de l’Ancien Régime. Richard Spavin mon­tre que ces théo­ries cli­ma­ti­ques révè­lent des démar­ches contes­ta­tai­res à lire à côté des théo­ries de la sou­ve­rai­neté, du cons­ti­tu­tion­na­lisme et du répu­bli­ca­nisme.

Richard Spavin fonde son ana­lyse sur trois auteurs qui ont une vision rela­ti­viste du déter­mi­nisme cli­ma­ti­que. Si, pour Bodin, Montesquieu et Rousseau, les théo­ries des cli­mats expli­quent les cau­ses géo­gra­phi­ques der­rière la diver­sité des socié­tés, elles recè­lent également une dimen­sion méta­pho­ri­que. Pour eux, les cli­mats met­tent en récit des visions du pou­voir : les limi­tes du poli­ti­que sont com­pa­rées aux obs­ta­cles géo­gra­phi­ques ; la fina­lité poli­ti­que ne se trouve plus dans le corps du monar­que mais dans le sol, auquel le monar­que et son peu­ple appar­tien­nent ensem­ble. L’auteur invite notam­ment à relire à nou­veaux frais les déran­geants livres de L’Esprit des lois qui sem­blent jus­ti­fier l’escla­vage dans cer­tai­nes régions éloignées du contexte euro­péen.

Les théo­ries des cli­mats révè­lent ainsi une face cachée de la phi­lo­so­phie poli­ti­que de l’Ancien Régime. Richard Spavin en réé­va­lue le socle phi­lo­so­phi­que et en dévoile l’iro­nie qui demeu­rait jus­que-là ina­per­çue. Il mon­tre que les cli­mats sont un outil rhé­to­ri­que effi­cace pour pen­ser le nou­vel ordre moral de la moder­nité.

Introduction. Les cli­mats du pou­voir : méta­pho­res et allé­go­ries du poli­ti­que

i. Du ‘cli­mat’ à l’ana­cho­risme

ii. L’idiome poli­ti­que du cli­mat : entre science et lit­té­ra­ture

iii. La ‘théo­rie des cli­mats’ et le rela­ti­visme

iv. Bodin : l’espace-temps cli­ma­ti­que

v. Montesquieu : la ten­sion inter­cli­ma­ti­que

vi. Rousseau : l’inver­sion du para­digme nord-sud

1. Panorama des (in)déter­mi­nis­mes cli­ma­ti­ques

i. La méde­cine ou le ‘bon usage’ de la géo­gra­phie

ii. L’his­toire scien­ti­fi­que de la théo­rie des cli­mats

iii. Le savoir anthro­po­lo­gi­que

iv. L’his­toire des cli­mats ou les erreurs du passé

v. Le tour­nant écologique

vi. De la déter­mi­na­tion à l’indé­ter­mi­na­tion

vii. Le social qui cor­rige le poli­ti­que

2. Les iden­ti­tés cli­ma­ti­ques de Jean Bodin

i. Jean Bodin et la reli­gion

ii. La notion d’his­toire : le cas du Methodus (1566)

iii. Bodin et la géo­gra­phie huma­niste : les créa­tions phi­lo­so­phi­ques de l’espace

iv. Le rôle de la géo­gra­phie dans la nature

v. Les iden­ti­tés cli­ma­ti­ques du Methodus : de la diver­sité à la rela­tion­na­lité

vi. Le tem­péré et l’iné­ga­lité cli­ma­ti­que : de la rela­tion­na­lité à la per­fec­ti­bi­lité

vii. Les cli­mats de la République : l’ambi­guïté géo­gra­phi­que de la France

viii. Climats et théo­lo­gie natu­relle : le Theatrum

ix. La théo­rie des cli­mats comme blas­phème ?

3. Le com­man­de­ment du froid : l’imma­té­ria­lité des cli­mats dans L’Esprit des lois

i. Le rela­ti­visme des cli­mats : un pre­mier niveau de lec­ture

ii. La théo­rie des cli­mats et la cause morale

iii. Société et poli­ti­que : qui com­mande à qui ?

iv. L’‘ésotérisme’ de L’Esprit des lois

v. La froi­deur et la repré­sen­ta­tion sym­bo­li­que du pou­voir

vi. D’un pou­voir natu­rel­le­ment contraint

vii. La sou­ve­rai­neté dans la dis­tri­bu­tion des pou­voirs

viii. Les cli­mats ou la trans­lu­ci­dité cons­ti­tu­tion­nelle

ix. Les cli­mats, l’abné­ga­tion et la rai­son

x. La société chaude : la fabri­que des pas­sions popu­lai­res

xi. Eclairer l’obéis­sance et les pas­sions popu­lai­res

4. Le chaud ver­sus le froid dans l’esthé­ti­que poli­ti­que de Rousseau

i. La théo­rie des cli­mats dans la Querelle des Bouffons

ii. Rousseau ver­sus Rameau

iii. Du Discours à l’Essai : l’anta­go­nisme ou le pes­si­misme ?

iv. Rousseau et le déter­mi­nisme cli­ma­ti­que : l’ésotérisme du dis­cours poli­ti­que

v. De la musi­que à la lan­gue : vers la déli­mi­ta­tion du social

vi. La ‘dou­ceur’ : l’ori­gine de l’homme sau­vage

vii. Le droit natu­rel moderne

viii. Le temps his­to­ri­que ver­sus le temps nar­ra­tif : le cas des tran­si­tions

ix. La civi­li­sa­tion des pas­sions : la ‘période’ du tem­péré au chaud

x. Le pro­blème du froid et la per­fec­ti­bi­lité phy­si­que

Conclusion

Bibliographie

Index

http://www.voltaire.ox.ac.uk/book/l...