Montesquieu
 

Nouvelle publication : Destutt de Tracy, Commentaire sur L’Esprit des lois de Montesquieu

Œuvres complètes, t. VII, éd. Claude Jolly

Destutt de Tracy, Œuvres com­plè­tes, tome VII : Commentaire sur l’Esprit des lois de Montesquieu, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque des tex­tes phi­lo­so­phi­ques », 2016, 292 p. Édition de Claude Jolly.

ISBN : 978-2711621392

Dans les pre­miè­res années du XIXe siè­cle, la pen­sée libé­rale est confron­tée à l’exi­gence d’une pro­fonde refor­mu­la­tion. Il ne s’agit plus, comme au siè­cle pré­cé­dent, de s’élever contre un État d’ins­pi­ra­tion abso­lu­tiste ; il s’agit désor­mais d’accom­plir posi­ti­ve­ment les pro­mes­ses de liberté et d’égalité de la Révolution fran­çaise. Écrit en 1806 et 1807, le Commentaire sur l’Esprit des lois de Montesquieu par­ti­cipe de ce tra­vail de refon­da­tion. Fort de l’expé­rience – récente et dif­fi­cile – du gou­ver­ne­ment repré­sen­ta­tif et de la réflexion théo­ri­que qui l’a accom­pa­gnée, Destutt de Tracy sou­met le chef-d’œuvre de Montesquieu à l’épreuve des prin­ci­pes et de la méthode de l’Idéologie et des­sine les contours d’un nou­vel art social res­pec­tueux à la fois des lois natu­rel­les et de la volonté géné­rale expri­mée par le « corps entier de la nation ». Aussi, comme cela a été sou­vent sou­li­gné, l’ouvrage est-il moins un « com­men­taire » qu’une œuvre ori­gi­nale renou­ve­lant en pro­fon­deur la science poli­ti­que, au même titre que les Principes de poli­ti­que rédi­gés au même moment par Benjamin Constant. Dans la mesure où Destutt de Tracy, devenu aveu­gle, n’a pas écrit son volume de Législation (troi­sième par­tie du Traité de la volonté et de ses effets), ce Commentaire en tient lieu et ren­ferme tou­tes les idées qui y auraient été pré­sen­tées dans un ordre sans doute plus sys­té­ma­ti­que.

Librairie Vrin