Montesquieu
 

Un ouvrage de la bibliothèque de Montesquieu en vente

Tajan, 30 octobre 2013

L’ouvrage de saint Jérôme, Epistolae, Lyon, Nicolas de Benedictis pour Jacques Sacon, 1513, est pro­posé aux enchè­res le 30 octo­bre 2013, à 14 heu­res, par l’étude Tajan (Paris).

Sa pro­ve­nance est incontes­ta­ble : il appa­raît dans le Catalogue de La Brède (n° 344 de l’édition pro­cu­rée par Louis Desgraves et Catherine Volpilhac-Auger, Cahiers Montesquieu, 1999), et a été vendu en 1926 (pre­mière vente, n° 204).

L’ex-libris est bien celui de Montesquieu ; il est de la main de l’abbé Duval.

Voici la des­crip­tion du cata­lo­gue de vente :

« 3 par­ties en un vol. in-folio de [25] ff., 1 f. bl., [118 ff.], 1 f. bl. ; [140 ff.] (le der­nier blanc) ; [180 ff.] (le der­nier collé au second plat), reliure de l’époque veau fauve estampé, dos et gar­des refaits.

Belle et savante édition en let­tres ron­des. 
Elle est ornée d’un grand titre gravé sur bois, de nom­breu­ses let­tri­nes, d’une vignette et d’une gra­vure à pleine page repré­sen­tant saint Jérôme répé­tée aux deux pre­miè­res par­ties.


Précieux exem­plaire de la biblio­thè­que de Montesquieu (ex-libris manus­crit et cachet bleu Bibliotheca Bredensis). Le volume avait d’abord appar­tenu à Colbert avec l’ins­crip­tion Biblioteca Colbertinae bif­fée, sans doute par Montesquieu [ce der­nier point nous paraît dou­teux].

L’inté­res­sante reliure estam­pée de l’époque est assez res­tau­rée ; quel­ques feuillets répa­rés ; mar­ques d’humi­dité dans les mar­ges.

Estimation : 10 000/12 000 € »

Word - 289.1 ko
Catherine Volpilhac-Auger

Etude Tajan