Montesquieu
 

Nouvelle publication : Didier Carsin, Montesquieu, les lois et les mœurs

SCEREN (Publications du Centre national de la recherche pédagogique)

Didier Carsin, Montesquieu, les lois et les mœurs, Chasseneuil du Poitou, CNDP, col­lec­tion « Philosophie en cours », 2012

ISBN : 978-2-240-03338-3/2109-8786

En défi­nis­sant dès le début de L’Esprit des lois les lois comme des rap­ports néces­sai­res, Montesquieu entend qu’aucune loi, quelle qu’elle soit, n’est réduc­ti­ble à la sim­ple volonté d’un être, qu’il soit divin ou humain. Si les lois posi­ti­ves sont bien le fait de la volonté d’un légis­la­teur, elles ne sont pas pour autant l’expres­sion de son arbi­traire. Elles se rap­por­tent à l’ensem­ble des fac­teurs qui for­ment ce que Montesquieu appelle au livre XIX « l’esprit géné­ral » d’une nation : elles sont rela­ti­ves à la nature et au prin­cipe du gou­ver­ne­ment établi, au « phy­si­que » du pays, à son économie, à la reli­gion des habi­tants, et fina­le­ment à leurs mœurs. Ainsi, avoir l’intel­li­gence de l’ensem­ble des rap­ports qui expli­quent la sin­gu­la­rité d’un peu­ple, c’est pré­ci­sé­ment s’élever à « l’esprit des lois ».

Didier Carsin est pro­fes­seur de phi­lo­so­phie en classe de let­tres supé­rieu­res au lycée Claude Monet du Havre

Publics ou niveaux : Enseignement secondaire, voie géné­rale ; ensei­gne­ment supé­rieur.

SCEREN (CNDP)